Le sujet de l’inconscient 2

Pris incessamment dans une situation dans laquelle il est destitué, le sujet de l’inconscient vit continuellement dans un espace d’entre-deux.

Car il n’a jamais le temps de se dire, mais de « se médire » comme disait Jacques Lacan.

Dans ce dernier temps paradoxalement, il trouve le temps.

Comme si l’Autre le lui permettait,voire lui accordait ce temps de constatation.

Il faut le reconnaître, le sujet de l’inconscient ne réussit sa vie que posthumement.

Et encore il ne la réussit qu’à la seule condition qu’à un instant T il soit cité ou référencé à postériori, par des parlêtres proches(famille, par exemple) ou plus largement dans des discours intellectuels.

Jacques Lacan disait qu’il espérait avoir fait bouger les choses grâce à son bout d’inconscient.

Avant cette échéance brutale,le sujet de l’inconscient se cantonne positionnellement.

Situation inconfortable qu’il raffole par dessus tout,  dans ses contradictions internes.

Son égo ou narcissisme le pousse constamment à lui dire qu’il est un être prométhéen.

Avant d’intervenir publiquement Giscard d’Estaing demandait toujours à son entourage « Où sont les caméras? ».

 

Commentaires

  1. Marc dit :

    This іs my first time pаy a visit at here and i am
    truⅼy happy to read everthing at one place.

    Review my ᴡеbрage: Joey the life erotic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Agir et Créer en Conscience |
quelques petits remèdes nat... |
Parce que la terre nous a t... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | evaluationmedecin
| mesotheliomalawfirm
| cleohlala