Interdit et tabou

Indépendamment de l’aide de la religion ou de la philosophie , on doit noter que certains interdits et tabous se vérifient universellement , spatialement (dans toutes les parties du monde des plus primitives aux plus modernes ) , et temporellement ,  là aussi dans les plus anciennes civilisations comme dans les plus modernes .

Il appartient à Freud d’avoir révélé la genèse des interdits et des tabous caractérisée par les caractères d’obéissance à la loi,et désir persistant de sa transgression .

Universellement on peut les résumer en tant que condamnation de la conduite cannibale , de la sexualité incestueuse et de l’acte meurtrier .

Il va de soi que les dérogations à ces principes se retrouvent soit dans des mythes soit dans la pratique guerrière de certaines tribus hyper-primitives ,  qui dans ce dernier cas ne percevaient pas la fonction de l’opération de refoulement ,  comme constitutive du sujet de l’inconscient .

Le renvoi au mythe du meurtre du père de la horde primitive , dévoré par ses fils , qu’un désir incestueux animait , thèse défendue par Charles Darwin , relève d’une tentative saisissante d’articuler sur un axe unique du sens des trois grandes interdictions qui frappent le cannibalisme , l’inceste et le meurtre . Elles sont des barrières posées contre le retour éventuel de l’abomination , mais aussi des signes de sa mémoire.

Il faut donc voir dans  le mythe scientifique du père et de la horde primitive  et de son meurtre par les fils , le fondement sur le plan phylogénétique de ce dont la situation oedipienne est la confirmation sur le plan ontogénétique : le lien intime entre la loi comme interdit de l’inceste et le désir humain qui se dresse en contrepoint . C’est ce qui crée le sujet de l’inconscient comme sujet désirant .

L’intérêt de ces deux notions permet de nous introduire au plan théorique sur le terme de réel difficilement appréhendable chez Jacques Lacan.

En effet cela a permis d’aboutir à une lecture de l’ensemble des interdits et des tabous propres à chaque société comme système de classifications qui traduirait une organisation de ce réel à toutes sociétés . Il constituerait le réseau symbolique, la logique suivant laquelle elles tissent leur appréhension du réel, en vue de mieux agencer ce dernier .

Car dans le réel il s’agit bien de peur . Peur peut-être du vide ?

 

 

Commentaires

  1. Arnette dit :

    I’d like to thank you for the efforts you have put in writing this site.
    I am hoping to see the same high-grade content from you in the future as well.
    In truth, your creative writing abilities has motivated me
    to get my very own website now ;)

    Feel free to visit my web site :: adultfrinendfinder uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Agir et Créer en Conscience |
quelques petits remèdes nat... |
Parce que la terre nous a t... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | evaluationmedecin
| mesotheliomalawfirm
| cleohlala