• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 1 septembre 2017

Archive pour le 1 septembre, 2017

Les maux de la psychanalyse .

Il ne s’agit pas ici de rentrer dans une approche technique de la symptomatologie qui a été déjà traitée et qui sera développée théoriquement plus avant, mais bien d’introduire les maux vis-à-vis d’un déficit de langage et d’une inflation de langage du patient en analyse .

Dans le cadre d’un déficit de langage la fin d’analyse nous livre chez le patient une inadaptation au symbolique qui se manifeste par des paroles voire des voix qui envahissent son psychisme et qui ne sont au fond que des signifiants insistants . Mais le problème c’est que cette insistance de la chaîne signifiante se manifeste à l’insu du patient en analyse . Et sa manifestation on la voit surtout dans les insomnies ( à noter au passage que les premiers psychanalystes étaient bien à fortiori des insomniaques du fait qu’ils s’attelaient en profondeur à l’interprétation profonde de leurs propres rêves afin de mieux théoriser leurs thèses ) .

On sait maintenant que ce langage interne est né suite aux refoulements proprement dits, et son insistance se fait à certaines périodes de la journée et de la nuit : on ne peut rien faire pour contrer cette situation même si elle met le sujet de l’inconscient dans une situation déficitaire face au langage .

Dans le cadre d’une inflation de langage, l’être humain est plus participatif à un glissement incessant de la signification, car de sujet passif et ouvert au défilé de signifiants bref de langage, il va devenir dans cette deuxième situation un sujet de l’inconscient actif en prenant conscience d’un mouvement de l’inconscient qui se construit à travers son psychisme, d’un flux signifiant .

Et c’est ce flux interne au patient qui devra être cerné au plus près .

 

Agir et Créer en Conscience |
quelques petits remèdes nat... |
Parce que la terre nous a t... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | evaluationmedecin
| mesotheliomalawfirm
| cleohlala