Psychose

On peut voir dans la psychose, la situation dans laquelle se trouve un individu dont le rapport à la réalité a été perturbé, et dont la communication avec autrui est marquée de difficultés, où se laisse sentir une rupture plus ou moins importante.

Il taut se référer à Freud pour différencier la psychose de la névrose.

La névrose et la psychose diffèrent essentiellement en ce que, dans la première, le moi, au service de la réalité, réprime un morceau du ça,  tandis que dans la psychose il se laisse emporter par le ça à se détacher d’un morceau de la réalité.

On peut donc la résumer comme perturbation du rapport à la réalité et comme échec de la situation de communication.

Car la psychose révèle par la négative le lien intime entre notre aperception de la réalité et la position qu’occupe autrui comme source et comme destinataire de la communication.

L’échec que constitue la psychose marque les limites dans lesquelles sont circonscrites l’efficacité et la théorisation psychanalytiques, auxquelles elle s’offre comme un défi.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Agir et Créer en Conscience |
quelques petits remèdes nat... |
Parce que la terre nous a t... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | evaluationmedecin
| mesotheliomalawfirm
| cleohlala