• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 20 septembre 2011

Archive pour le 20 septembre, 2011

imaginaire, réel et symbolique .

Employé comme substantif, le terme d’imaginaire désigne l’un des trois grands registres ( avec le symbolique et le réel ).

L’imaginaire émerge sur le champs du symbolique avant d’être articulé au réel.

Il est l’ordre de tout ce en quoi le sujet se leurre, faute de reconnaître la primauté du symbolique, règne du signifiant, et dont tout effet imaginaire relève.

Le symbolique se caractérise par la répétition.

Et à cette répétition s’oppose la résistance motivée par l’imaginaire, comme point d’arrêt du procès d’ouverture permanente du signifiant, captif des mirages où se méconnaît le sujet.

Le réel quant à lui, est l’insupportable dans notre subjectivité,  l’impossible à symboliser.

Il ne faut pas l’assimiler à la notion de réalité.

Car en tant que tel, il représente plutôt une perturbation de la relation du sujet à la réalité.

Le réel n’est que rejet pour le sujet à travers une multitude de situations, qu’on pense par exemple aux addictions en tout genre, aux pesanteurs du temps avec comme corollaire l’ennui, et le sentiment de solitude.

D’où pour le réel d’être conçu, dans la structure humaine, comme registre d’organisation et d’agencement face à son appréhension, par l’être humain.

Cela pose le problème difficile de la nature de notre connaissance de la réalité, puisqu’elle consiste en une façon de peupler ce réel .

Et il est difficile de concevoir cela, indépendamment de la situation du sujet, dont l’appréhension du réel reste tributaire des particularités du symbolique.

 

 

 

 

Agir et Créer en Conscience |
quelques petits remèdes nat... |
Parce que la terre nous a t... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | evaluationmedecin
| mesotheliomalawfirm
| cleohlala